"Le premier pas vers le changement est la prise de conscience.

Le second est l'acceptation"

L'addiction se définit comme la dépendance d'une personne à une substance ou une activité génératrice de plaisir dont elle ne peut plus se passer en dépit de sa propre volonté. Elle est probablement liée à une libération d'endorphines dans la circulation sanguine en rapport avec le plaisir procuré. Il existe de nombreuses addictions : café, cigarette, alcool, sexe, sucre, drogues douces, jeux, internet, sport, film pornographique...

L'hypnose constitue une solution des plus naturelles et des plus efficaces. L'addiction n'étant pas une maladie mais un dysfonctionnement dans le comportement, le psychisme l'emporte sur les médicaments. Il s'agit donc de modifier un comportement parce que le client considère que ce dernier ne correspond pas à sa nature réelle.

Pourquoi une addiction ?

Lorsque le cerveau reçoit une récompense qu’il n’attendait pas à la suite d’un comportement particulier, il « grave » la conséquence positive de ce comportement, encourageant son renouvellement. Cela va se traduire par le fait qu’un individu accro ne saura pas résister à la consommation de la substance qui lui a procuré du plaisir lorsqu’il sera en contact avec elle. Cela vaut également pour les addictions sans substance.

L'addiction est étroitement liés au « système de récompense » un circuit du cerveau responsable des sensations de plaisir ressenties après certaines actions. 

Le rôle de la dopamine ? 

Les études prouvent aujourd'hui qu'une addiction agit généralement sur le cerveau afin de provoquer une sensation de plaisir ou de récompense (renforcement positif), et/ou la suppression d’un malaise et un soulagement (renforcement négatif). Le comportement est alors répété pour en retrouver les effets. Il y a donc au même moment une libération de dopamine dans le corps.

Lors du premier rendez-vous, il sera important de prendre en compte chaque élément vous ayant conduit à cette addiction. Le diagnostic micronutritionnelle pourra vous être proposé en complément des séances d'hypnose dans le cas ou une carence en dopamine est décelée. ENSEMBLE nous agirons sur la globalité du problème. 

Dans toute addiction, il est impératif de distinguer la dépendance physique de la dépendance psychologique. Il a été démontré scientifiquement que la dépendance physique concerne moins de consommateurs que ce que l’on croit, l’essentiel de la lutte étant la dépendance psychologique.