"Lorsque vous vous sentez seul, regardez la lune et le soleil. Ils

sont seuls aussi et ce n'est pas pour ça qu'ils cessent de briller"

Le deuil : décès

Le deuil occasionne des sensations de grandes souffrances, une grande douleur morale, un profond désespoir, de l’anxiété, de la culpabilité et différents troubles psychophysiologiques associés.

 

Perdre un proche, un être aimé, une relation, prendre sa retraite, voir ses enfants quitter la maison, et d’autres situations créent, à différents niveaux, un sentiment de deuil. Le deuil est souvent associé à un sentiment de perte et de tristesse.

Faire le deuil ne signifie pas être heureux, satisfait d’une perte, ni oublier, mais de pouvoir passer à une nouvelle étape de vie.

Il est toujours difficile de diviser l'évolution d'un processus humain en différentes étapes clairement distinctes les unes des autres. Une personne donnée correspond un deuil donné. 

Il est évident que les quatre étapes qui sont décrites ci-dessous se chevauchent et qu'une telle distinction est artificielle.

Le but est de rendre le processus le plus clair possible :

  • la phase de choc, de sidération, de déni 

  • la phase de fuite/recherche  

  • la phase de déstructuration 

  • la phase de restructuration

Le deuil : amoureux

Un deuil amoureux présente plusieurs similarités avec le processus de deuil lié à la mort, mais il comporte également une différence fondamentale, soit le rejet qui a été subit. Il est important de tenir compte de ce rejet dans les étapes de guérison, car il atteint directement :

Il est tout aussi important de comprendre et d'accepter chaque étapes du deuil amoureux avant de se lancer dans une nouvelle histoire afin de ne pas reproduire les "mêmes erreurs". La relation suivante ne doit pas jouer le rôle de pansement. 

Les phases du deuil amoureux :

  • la dévastation 

  • le sevrage  

  • l'intériorisation (refoulement de votre colère) 

  • la rage 

  • le relèvement